L'art de Gi

26 juin 2019

Une toile qui se tisse

Le Coin Emmanuel0001 (2)

Le coin Photos 10001 (2)

20190626_155433_resized_1 (3)

Je n'ai pas eu beaucoup de temps...

juste le temps de placer quelques éléments ...

Des détails

Mais le plus gros reste à faire ... tisser tous ces liens dans mes couleurs...

Peut-être un de ces jours, car le temps de fin d'année est bien occupé

 

 

Posté par gipi à 20:47 - Commentaires [10] - Permalien [#]


19 juin 2019

Une toile qui se tisse '

Le Coin Poules0001 (2)

Le coin 4

Le linge sèche...

Les ombres sont encore à travailler

La Lobbio est presque achevée... 

Reste la croix  1871

La montagne perd de son vert, l'érosion arrive... mais elle n'est pas finie !

Il est midi, les marmottes sont à l'ombre

 les poules prennent le soleil.

Attention au coup de soleil du petit qui attend que sa mère veuille bien le peindre...

... çà y est

Les Poules ont de quoi manger...

 

 

Posté par gipi à 16:18 - Commentaires [8] - Permalien [#]

17 juin 2019

Une toile qui se tisse 3

le coin 3

Placer des couleurs sombres : mélange terre de sienne brûlée+bleu outremer

(il faut que je rectifie quelques perspectives...)

garder les blancs pour des couleurs plus claires

(c'est pas gagné... demain je devrais reprendre planche par planche, bois par bois,  à en loucher !)

faire éloigner la montagne... qui est trop verte, trop plate...

donner des grains aux poules...

... et négocier avec les marmottes !

 

Posté par gipi à 22:33 - Commentaires [13] - Permalien [#]

16 juin 2019

une toile qui se tisse 2

2 pas à pas (2)

Pas à pas...

J'ai réduit la longueur de la maison d'habitation à gauche (la perspective n'était pas bonne)

Je cherche les couleurs :

en premier,  poser une première couleur, supprimer tous les blancs de la toile...

 demain je m'attaque aux bois de la lobbio à gauche 

 donner de la profondeur à cet espace...

bien placer les ombres et trouver la bonne couleur à chaque ombre,

Les poules s'impatientent... il faudra que je pense à leur donner du grain :-)

 

 

Posté par gipi à 21:29 - Commentaires [8] - Permalien [#]

14 juin 2019

Une toile qui se tisse...

Le coin (2)

Une grande toile 40/60 cm..

Un coin qui a conquis un bout de mon coeur :

le Coin de Molines en Queyras...

Que de  bons souvenirs  vécus dans cette maison, pendant des années  !

Le tout début du dessin.... à travailler à retravailler...

... quand on aime, on peut toujours travailler...

Mais c'est un bon départ...

 

Posté par gipi à 19:47 - Commentaires [13] - Permalien [#]


09 juin 2019

Pivoine et poésie...

62316717_597836260727110_6945817666527428608_n

HUILE

Je laisse le poème en entier... un peu long... même si ma pivoine est blanche !

Mais relire du  Guillaume Apollinaire cela ne peut pas me faire de mal !

Pétales de pivoine
Trois pétales de pivoine
Rouges comme une pivoine
Et ces pétales me font rêver

Ces pétales ce sont
Trois belles petites dames
À peau soyeuse et qui rougissent
De honte
D’être avec des petits soldats

Elles se promènent dans les bois
Et causent avec les sansonnets
Qui leur font cent sonnets

Elles montent en aéroplane
Sur de belles libellules électriques
Dont les élytres chatoient au soleil

Et les libellules qui sont
De petites diablesses
Font l’amour avec les pivoines
C’est un joli amour contre nature
Entre demoiselles et dames

Trois pétales dans la lettre
Trois pétales de pivoine.

Quand je fais pour toi mes poèmes quotidiens et variés
Lou je sais bien pourquoi je suis ici
À regarder fleurir l’obus à regarder venir la torpille aérienne
À écouter gauler les noix des véhémentes mitrailleuses

Je chante ici pour que tu chantes pour que tu danses
Pour que tu joues avec l’amour
Pour que tes mains fleurissent comme des roses
Et tes jambes comme des lys
Pour que ton sommeil soit doux

Aujourd’hui Lou je ne t’offre en bouquet poétique
Que les tristes fleurs d’acier
Que l’on désigne par leur mesure en millimètres
(Où le système métrique va-t-il se nicher)
On l’applique à la mort qui elle ne danse plus
Mais survit attentive au fond des hypogées

Mais trois pétales de pivoine
Sont venus comme de belles dames
En robe de satin grenat
Marquise
Quelle robe exquise
Comtesse
Les belles f…es
Baronne
Écoutez la Mort qui ronronne
Trois pétales de pivoine
Me sont venus de Paris

Courmelois, le 22 mai 1915

Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou

 

Posté par gipi à 12:36 - Commentaires [15] - Permalien [#]

08 juin 2019

Fragiles et fortes à la fois !

Campanules du Jardin

Elles ont résisté à la tempête...

Campanules 20190001 (3)

13803848 (2)

campanules percifolia

26514489 (2)

26514484 (2)

 

Posté par gipi à 20:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 mai 2019

Grillons...

de Jules Renard :

C’est l’heure où, las d’errer, l’insecte nègre revient de promenade et répare avec soin le désordre de son domaine.
D’abord il ratisse ses étroites allées de sable.
Il fait du bran de scie qu’il écarte au seuil de sa retraite.
Il lime la racine de cette grande herbe propre à le harceler.
Il se repose.
Puis il remonte sa minuscule montre.
A-t-il fini ? Est-elle cassée ? Il se repose encore un peu.
Il rentre chez lui et ferme sa porte.
Longtemps il tourne sa clé dans la serrure délicate.
Et il écoute :
Point d’alarme dehors.
Mais il ne se trouve pas en sûreté.
Et comme par une chaînette dont la poulie grince, il descend jusqu’au fond de la terre.
On n’entend plus rien.
Dans la campagne muette, les peupliers se dressent comme des doigts en l’air et désignent la lune.

18 Grillons 1

19 Grillons 2

20 grillons 3

Posté par gipi à 00:13 - Commentaires [23] - Permalien [#]

16 mai 2019

Une page de carnet sur le Mouvement... et peut-être le son !!

A l’heure grise, c’est le tour de la rainette :

Et sa chanson toujours la même, lente et nette,

De buissons en buissons, va mourir jusqu’au pré.

On ne distingue plus qu’un nuage empourpré.

Le bois, las de frémir, va prendre un bain de lune,

Et les voix des oiseaux se taisent une à une.

Les joncs laissent tomber leurs pointes désarmés,

Et dans l’herbe touffue aux mille bruits calmés,

Grisé d’odeurs, parmi les fleurs de toute sorte,

Grave, le grillon noir écoute sur sa porte.

                                                            Jules Renard

Rainettes 1

Rainettes 2

Rainettes page du carnet

 

 

Posté par gipi à 21:51 - Commentaires [13] - Permalien [#]

06 mai 2019

Traduire ce que je ressens... en admirant une photo de Chris

59565948_577896879387715_6184157988844994560_n (2)

En admirant les photos de Chris dans :

http://www.chrisimages.fr

J'ai essayé,, à l'huile ,de traduire cette impression de flou dans l'image...

C'est pas au Top de la réussite,

Voilà ce que cela donne...

"qui n'essaie pas ne peux pas progresser", pas vrai ?

Merci à Chris !

 

 

Posté par gipi à 22:18 - Commentaires [14] - Permalien [#]